Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


La fausse rumeur de censure de Cristeros en France

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 24 Mai 2014, 13:21pm

Catégories : #cristeros, #cristiada, #censure, #france, #catholique, #interdiction, #film

La fausse rumeur de censure de Cristeros en France

Sorti aux Mexique et aux États-Unis il y a déjà deux ans, Cristeros (2012, Cristiada), de Dean Wright, raconte le soulèvement de paysans mexicains, entre 1926 et 1929, contre le gouvernement anticatholique du Président Plutarco Elías Calles. Populaire, locale et spontanée, la rébellion se transforme progressivement en soulèvement général en janvier 1927. Au printemps 1929, le mouvement compte près de 50 000 combattants dont 25 000 placées sous les ordres du général Enrique Gorostieta Velarde (Andy Garcia, dans le film). L’État mexicain conclut un accord diplomatique avec l’Église, en juin 1929, mettant ainsi fin à la révolte des Cristeros qui dura trois ans et fit plus de 250 000 morts.

Alors que le film est distribué en France depuis le 14 mai 2014, des associations catholiques dénoncent une sortie tardive en criant à la censure ! Une rumeur se propage, voulant que le risque de « télescopage avec l’épisode du mariage pour tous » ait contrarié l'exploitation du film dans notre pays. Dans un article publié sur le site du Nouvel Observateur, le 10 mai 2014, Arthur de Boutiny livre une explication bien moins croustillante : « La vérité est pourtant plus simple : le film a fait un flop en Espagne, ce qui a refroidi les distributeurs français ». Pas de censure mais un risque financier qu'aucun distributeur n'a voulu prendre avant Saje Prod en 2014, après l'échec commercial du film en Espagne (150 000 dollars de recettes) et aux États-Unis, le film ayant rapporté un peu moins de 6 millions de dollars pour un budget deux fois supérieur. Hubert de Torcy, le directeur de Saje Prod, responsable de la distribution française de Cristeros, confirme cette explication : « Si les exploitants de salles ont une idéologie, c’est celle du tiroir-caisse, et on les comprend bien. Je veux dire par là qu’ils ont surtout le souci très légitime de la rentabilité, plutôt qu’un quelconque boycott idéologique. Même si je souhaite de tout mon cœur qu’il réussisse, rien ne dit que Cristeros ne sera pas un nouveau four. » Pas question de qualifier le distributeur français d'anticléricalisme, puisque Hubert de Torcy est animateur de radio pour KTO et membre de la Communauté de l’Emmanuel.

Finalement, les sites catholiques se réjouissent du succès du film en salles, tel Aleteia le 17 mai dernier : « Trois jours après sa sortie, le film Cristeros se place en 4e position des 14 sorties de la semaine ! Un véritable exploit pour un film proposé dans seulement 61 salles, quand Godzilla arrive en tête avec dix fois plus d'écrans. » Interdit aux mineurs de 17 ans non accompagnés outre-Atlantique, le film est autorisé pour tous publics avec avertissement en France en raison de plusieurs scènes violentes, en particulier à l'encontre d'enfants.

Commenter cet article

Archives

Articles récents