Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Les interdictions aux mineurs au Royaume-Uni depuis le début de l'année

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 15 Mars 2015, 18:56pm

Catégories : #censure, #bbfc, #Royaume-Uni

Les interdictions aux mineurs au Royaume-Uni depuis le début de l'année

Tokyo Tribe (2014), le dernier Sion Sono, et Rigor Mortis (Geung Si, 2015) du chinois Juno Mak, ont tous deux été interdits aux moins de 18 ans à Hong Kong (catégorie III) et au Royaume-Uni en raison de leur violence appuyée. On peut noter qu'il existe deux formats disponibles outre-Manche pour Rigor Mortis : le premier, de 105 minutes, en VoD chez Entertainment One et le second, de 95 minutes, proposé à la vente chez Metrodome.

Dix-huit autres films ont également été interdits aux mineurs par les Britanniques depuis le début de l'année : Honey Trap (2014, Rebecca Johnson) pour ses nombreuses scènes de violence, de sexe et de drogue ; My Mistress (2014, Stephen Lance) avec Emmanuelle Béart, en raison de scènes à caractère sexuel ; ou encore Hostage (Junction, 2012, Tony Glazer) sorti en vidéo au début du mois de mars et interdit aux moins de 18 ans parce que racontant l'histoire d'un jeune enfant abusé sur fond d'images violentes et crues. La mise en garde publiée à son sujet par le BBFC est sans appel : « A scene of sexual violence shows a young boy, who is under 10 years old, being held face down on the floor, with sight of his body moving in such a way to imply that he is being raped from behind, although no detail of this is seen. There is no strong sexual detail, but the psychological impact of the scene, and the abuse it represents, is strong. In another scene, we hear dialogue from a DVD featuring a man abusing a young girl, including references to her liking it, and instructions to perform oral sex on him. Scenes of strong violence include a splintered wooden handle being thrust down a man's throat, bloody shootings, and the bloody aftermath of stabbings to the throat and torso. There are also some moderate punches and kicks delivered throughout. »

Du côté des (re)classements de films plus anciens, notons The Blood of Dr. Jekyll (Dr. Jekyll et les femmes, The Strange Case of Dr.jekyll and Miss Osbourne) réalisé en 1981 par Walerian Borowczyk, avec Udo Kier, Marina Pierro, Patrick Magee, ou encore Howard Vernon, sorti en Grande-Bretagne en 1984 interdit aux mineurs, amputé de 1'54'' d'images jugées trop sexuelles, violentes et gore (version de 89 minutes) ; puis en vidéo trois ans plus tard (version de 85 minutes) distribué par SID allégé de 44 secondes. La version intégrale de 91 minutes sera finalement distribuée en vidéo par Arrow le 20 avril prochain, interdite aux moins de 18 ans. Toujours en vidéo, indiquons que le western The Hunting Party (Les Charognards, Don Medford) avec Oliver Reed, classé X au Royaume-Uni et censuré de certaines scènes violentes - dont celle décrivant la mort d'un cheval - lors de sa sortie en salles en septembre 1971, sera distribué par Media Sales le 20 avril 2015, interdit aux moins de 18 ans avec deux secondes de coupure pour adoucir la scène décrivant la mise à mort de l'équidé. Un progrès notable, puisque la précédente version proposée en vidéo par Warner était censurée de 1'43'' d'images jugées trop violentes. The Sister of Ursula (La Sorella de Ursula), réalisé en 1978 par Enzo Milioni avec, notamment, Marc Porel, Barbara Magnolfi et Stefania d'Amario, sortira en avril prochain chez Argent Films interdit aux mineurs.

La liste des films interdits aux moins de 18 ans compte aussi The Mercenary : Absolution (2015, Keoni Waxman), Bedlam (2015, Chew Barker), Zombieworld (2015, Jesse Baget), The Stung (2015, Benni Diez), Vice (2015, Brian A Miller ), Drink Me (2015, Daniel Mansfield), et Hooligans at War: North vs South (2015, Steven M Smith et Chris Bell). Frankenstein vs. The Mummy (2015, Damien Leone), dont la sortie en salles est prévue au mois d'avril 2015, a été interdit aux mineurs car jugé trop gore et violent pour les jeunes spectateurs, tout comme l'ont été Hooked Up (2015, Pabo Larcuen), 3096 Days (2015, Sherry Hormann ), ou encore Fear Clinic (2015, Robert Hall). Les scènes de sexe de Something Must Break (2015, Ester Martin Bergsmark) ont particulièrement déplu au BBFC qui justifie sur son site sa décision d'interdiction aux mineurs : « One scene, it is implied that a man is penetrating another man's anus with his fingers; there is also sight of liquid resembling semen on a man's chest. In another scene, a man appears to urinate onto another man's chest. Both scenes are consensual. There are other sex scenes, which include full male nudity, and strong verbal sex references. In one scene, a man invites another man to cut him; the cutting is not shown, although there is brief sight of blood. Afterwards, the pair are shown in hospital where they are told that the potentially harmful cut was close to the femoral artery. In another scene, a man sniffs aerosol that has been sprayed into a plastic bag. There is also a scene in which a man snorts cocaine. The film also contains some strong language ('f**k') and some moderate violence and threat. »

Pendant ce temps, la France a interdit un seul film aux moins de 16 ans depuis janvier 2015 : Loin de mon Père (2014, Israël, Keren Yedaya), en février dernier, sélectionné dans la catégorie Un certain regard au dernier Festival international du film de Cannes en 2014, qui raconte « la relation incestueuse entre un père et sa fille », et décrit « la violence physique et psychique qu'elle a subie depuis son plus jeune âge ». Une œuvre difficile qui, selon la Commission de classification, « risque de ne pas être comprise d’un public de jeunes adolescents », en plus des « scènes de sexe et de viol réalistes ».

Les interdictions aux mineurs au Royaume-Uni depuis le début de l'année
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents