Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CENSURE & CINEMA

CENSURE & CINEMA

Collection Darkness, censure et cinéma


The Human Centipede III (Final Sequence) a été interdit aux mineurs au Royaume-Uni

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 16 Mai 2015, 12:23pm

Catégories : #the human centipede III, #tom six, #bbfc, #censure

The Human Centipede III (Final Sequence), le dernier opus de la triologie scato-horrifique de Tom Six, dont la sortie en salles est programmée le 19 juin 2015 sur les écrans britanniques, a été interdit aux mineurs par le British Board of Film Classification (BBFC) le 14 mai dernier. Un niveau de classification attribuée sans aucune coupure, contrairement au volet précédent. Rappelons-nous qu'au mois de juin 2011, The Human centipede 2 (full sequence) s'était d'abord vu refuser l'attribution d'un visa d'exploitation, l'empêchant d'être exploité en salles et en vidéo sur l'ensemble du Royaume-Uni. Estimant que le film présentait un « danger concret » pour les spectateurs, notamment sur le marché de la vidéo, la Commission de classification britannique avait justifié sa décision en condamnant le fait de représenter des êtres humains en « objets destinés à être brutalisés et dégradés pour l’amusement et l’excitation sexuelle du personnage principal » et, accessoirement, pour le plaisir des spectateurs. On découvre ici l'interprétation anglaise du principe « d'atteinte à la dignité de la personne humaine » posé en France au cinéma à l'article L.211-1 du Code de l'industrie cinématographique et de l'image animée et sanctionné par l'article 227-24 du Code pénal. Le 6 juin 2011, le BBFC a donc publié un communiqué expliquant sa position (extraits) : « The Human centipede 2 (full sequence) propose des images d'une violence sexuelle appuyée et invite le spectateur à vivre des moments de défécation et de mutilation forcées [...] le spectacle de la dégradation totale, de l'humiliation, de la mutilation, de la torture, et du viol de victimes dénudées […] et présentées comme […] des objets destinés à être brutalisés et dégradés pour l'amusement et l'excitation sexuelle du personnage principal ainsi que pour le plaisir du spectateur […] ». Après avoir rappelé qu'il lui appartenait d'appliquer et de faire respecter les dispositions des Obscene Publications Acts de 1959 et 1964 ainsi que le Video Recordings Act de 19847, le BBFC précise à l'époque non seulement que le film de Tom Six ne peut recevoir de visa d'exploitation, mais plus exceptionnellement encore, qu'aucune coupure et nouveau montage ne seraient de nature à lui faire changer de position. Finalement, le 6 octobre 2011, le BBFC est revenu sur sa position et a autorisé la sortie du film en vidéo moyennant une interdiction aux mineurs de 18 ans et 32 coupures d'images de « violence sadique et d'humiliation » totalisant 2 minutes et 37 secondes. La description des scènes, supprimées ou raccourcies, est proposée par le BBFC : un homme se masturbant avec du papier de verre ; les dents d'un homme arrachées à coups de marteau ; des lèvres agrafées à des fesses ; la défécation forcée d'une victime dans et autour de la bouche d'autres victimes ; un homme violant une femme après avoir entouré son pénis de fil barbelé ; la mise à mort d'un nouveau-né ; et les blessures causées par l'arrachage d'agrafes à la bouche et aux fesses des victimes.

Bref, rien de tel pour The Human Centipede III, qui vient également d'être interdit aux moins de 18 ans en Australie, puisque malgré des scènes gore et violentes, le BBFC a accordé un visa d'exploitation sans condition.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents