Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


The Green Inferno : le film de cannibales d'Eli Roth sortira directement sur le marché de la vidéo !

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 20 Août 2015, 14:40pm

Catégories : #the green inferno, #censure, #france, #interdiction

The Green Inferno : le film de cannibales d'Eli Roth sortira directement sur le marché de la vidéo !

Mis à jour le 21 août 2015.

On vient d'apprendre que si finalement The Green Inferno ne sortira pas dans les salles françaises, le film d'Eli Roth sera néanmoins exploité directement sur le marché de la vidéo le 25 septembre prochain. Tellement heureux d'apprendre que je ne vais pas devoir écrire un nouvel article sur un film dont le niveau de classification aurait pu être jugé insuffisant par Promouvoir qui aurait ensuite pu faire un référé, dont l'ordonnance aurait pu être contestée jusque devant le Conseil d’État qui lui même aurait pu rendre une décision dans deux ans...

Plus sérieusement, la sortie presque systématique des films d'horreur sur le marché de la vidéo sera-t-elle désormais le destin des films de genre en France, les distributeurs n'étant plus disposés à supporter le poids d'interminables procès ?

La sortie directe de ce type de films sur le marché de la vidéo pose néanmoins la question de la classification des œuvres cinématographiques, ou non, qui ne sont pas passées devant la Commission pour une exploitation en salles. La loi du 17 juin 1998, modifiée en 2007, confie depuis cette date la responsabilité de la protection des mineurs... aux éditeurs ou aux distributeurs, ce qui soulève bien évidemment un certain nombre d'autres difficultés.

L'article 32 de la loi dispose : "Lorsqu'un document fixé par un procédé déchiffrable par voie électronique en mode analogique ou en mode numérique présente un danger pour la jeunesse en raison de son caractère pornographique, le support et chaque unité de son conditionnement doivent comporter de façon visible, lisible et inaltérable la mention "mise à disposition des mineurs interdite (article 227-24 du code pénal)". Cette mention emporte interdiction de proposer, donner, louer ou vendre le produit en cause aux mineurs. [...] Lorsqu'un document [de même type, ndla] en raison de la place faite au crime, à la violence, à l'incitation à l'usage, à la détention ou au trafic de stupéfiants, à l'incitation à la consommation excessive d'alcool ainsi qu'à la discrimination ou à la haine contre une personne déterminée ou un groupe de personnes, le support et chaque unité de son conditionnement doivent faire l'objet d'une signalétique destinée à en limiter la mise à disposition à certaines catégories de mineurs, en fonction de leur âge. [...] La mise en œuvre de l'obligation fixée aux deux alinéas précédents incombe à l'éditeur ou, à défaut, au distributeur chargé de la diffusion en France du document."

A notre connaissance, il n'y a pas (encore) eu de recours devant un tribunal pour un niveau de classification jugé insuffisant.

Le film The Green Inferno affiche déjà un beau palmarès à travers le monde :

The Green Inferno : le film de cannibales d'Eli Roth sortira directement sur le marché de la vidéo !

Commenter cet article

Kris 22/08/2015 12:08

Quand un film sort directement en vidéo (DVD/Vod), c'est aux éditeurs de ces films de décider du niveau de classification. Et dans ce cas, je n'ai également jamais entendu parler de décision de justice concernant un niveau de classification d'âge inadapté. Après, si l'éditeur de The Green Inferno décide d'un niveau d'interdiction que l'association Promouvoir ou autres pourrait estimer trop faible, je vois assez mal un recours devant un tribunal pour une sortie d'un film seulement en DVD ou en Vod. Autrement dit, l'impact (commercial et social) de la sortie d'un film en vidéo est beaucoup plus faible que celui d'une sortie en salles donc ca risque de faire peu de bruits et de ne pas être assez incitant pour Promouvoir pour un résultat qui ne changerait presque pas . Mais ce n'est que mon avis, je me trompe sûrement

BF 24/08/2015 12:16

Je suis d'accord, c'est pourquoi je parle de "risque" pour les films d'horreur "border line".

Kris 24/08/2015 11:08

Rectification : dsl,pas répondu au bon endroit

Il est très difficile de savoir si un film d'horreur ou autres genres est en infraction avec l'article 227-24 du code pénal ou pas : le cas de Saw 3d le montre puisque le Conseil d'état n'est pas du même avis que le ministère de la culture, le tribunal administratif et la Cour d'appel de Paris. Et au sein même du Conseil d'état, tous les juges n'étaient pas d'accord entre eux. Après, si The Green Inferno devait subir le même jugement que Saw 3d il suffira juste de mentionner "interdit aux mineurs" sur les jaquettes de DVD. Par contre, outre un changement du niveau d'interdiction d'un film c'est très rare que les sanctions de l'article 227-24 du code pénal soient appliqués (j'en ai jamais vu) dans ce genre de cas

BF 24/08/2015 10:02

Promouvoir ou autres peuvent faire un recours devant le ministre de l'intérieur pour demander une interdiction de vente aux mineurs sur le fondement de l'article 33 de la loi du 17 juin 1998. Cette voie administrative est très rarement utilisée.
Par ailleurs, l'éditeur du film prend le risque de s'exposer à des poursuites judiciaires si le contenu de son film est susceptible de caractériser l'infraction de l'article 227-24 du code pénal.

BF 21/08/2015 08:15

Il y a des scènes de sexe non simulées dans ce film? ;-)

Kris 24/08/2015 11:03

Il est très difficile de savoir si un film d'horreur ou autres genres est en infraction avec l'article 227-24 du code pénal ou pas : le cas de Saw 3d le montre puisque le Conseil d'état n'est pas du même avis que le ministère de la culture, le tribunal administratif et la Cour d'appel de Paris. Et au sein même du Conseil d'état, tous les juges n'étaient pas d'accord entre eux. Après, si The Green Inferno devait subir le même jugement que Saw 3d il suffira juste de mentionner "interdit aux mineurs" sur les jaquettes de DVD. Par contre, outre un changement du niveau d'interdiction d'un film c'est très rare que les sanctions de l'article 227-24 du code pénal soit appliqué (j'en ai jamais vu) dans ce genre de cas

Darkness Fanzine 21/08/2015 09:37

Pour l'humour, j'avais bien noté ! ;-)

BF 21/08/2015 09:19

J'essayais de faire de l'humour car je me doute bien que ce film est du même genre et constitue d'une certaine manière un hommage au film d'horreur polémique "cannibal holocaust" de Deodato (même si avec son titre, on aurait pu croire un hommage à deux grands classiques du X que sont "behind the green door" et "devil in miss Jones").
C'est la difficulté de la classification des films direct vidéo qui obéissent à une autorégulation de la part du distributeur. En toute logique et au regard des classifications obtenues à l'étranger, the green Inferrno devrait être interdit au moins de 18 ans par son distributeur en France (à l'instar du film "a serbian film" qui lui aussi est sorti directement en dvd) en raison de la place faite au crime et à la violence dans ce film. Si ce n'est pas le cas, il se peut que le ministère de l'intérieur soit amener à intervenir et à prendre un arrêté d'interdiction de vente aux mineurs conformément à l'article l’article 33 de la loi n° 98-468 du 17 juin 1998 relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles ainsi qu'à la protection des mineurs.

darkness-fanzine.over-blog.com 21/08/2015 09:03

Non, je ne le pense pas ! L'exploitation sur le marché de la vidéo de ce type de films pose malgré tout la question de la classification des œuvres qui ne sont pas passées devant la Commission. La loi du 17 juin 1998, modifiée en 2007, confie depuis cette date la responsabilité de la protection des mineurs... aux éditeurs, ce qui soulève évidemment un certain nombre de problèmes. Or à ma connaissance, il n'y a pas (encore) eu de recours devant un tribunal pour un niveau de classification jugé insuffisant. Je modifie l'article ci-dessus pour apporter cette précision.

Archives

Articles récents