Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


En interdisant Les Huit salopards aux spectateurs de -12 ans, la ministre a-t-elle pris un risque ?

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 24 Décembre 2015, 16:18pm

Catégories : #les huit salopards, #tarantino, #interdiction, #12 ans, #cinéma, #censure

En interdisant Les Huit salopards aux spectateurs de -12 ans, la ministre a-t-elle pris un risque ?

Alors que Les Huit Salopards (The Hateful Eight, 2015), qui sortira sur le écrans français le 6 janvier 2016, a été interdit aux moins de 18 ans au Royaume-Uni, en Australie, au Canada, en Irlande, en Corée du Sud, et aux États-Unis pour les mineurs non accompagnés (un classement R) à cause des très nombreuses scènes de violence, la France se distingue, une fois de plus, en autorisant le dernier film de Quentin Tarantino aux spectateurs de plus de 12 ans avec un simple avertissement précisant que "certaines scènes sont susceptibles de heurter la sensibilité du public jeune."

La décision du ministre risque-t-elle d'être contestée devant le juge ?

Oui en théorie, si l'on se réfère à l'annulation du visa d'exploitation de La Vie d'Adèle chapitres 1 et 2 par la cour administrative d'appel de Paris le 10 novembre dernier (décision publiée le 8 décembre 2015) qui reprochait au ministre d'avoir interdit sa représentation aux seuls mineurs de 12 ans malgré la publication d'un avertissement indiquant aux spectateurs que "plusieurs scènes de sexe réalistes sont de nature à choquer un jeune public".

On se souvient que la Cour d'appel avait expliqué qu'après avoir elle-même identifié des "scènes de sexe réalistes [...] de nature à choquer un jeune public", la ministre devait en tirer les bonnes conclusions en protégeant plus efficacement les jeunes spectateurs. Les juges en avaient alors déduit que la ministre ne pouvait pas se contenter d'interdire La Vie d'Adèle aux seuls mineurs de 12 ans.

Le film Les Huit salopards pourrait-il être interdit aux moins de 16 ans ?

Seuls Reservoir Dogs (1992) et Kill Bill vol. 1 (2003), de Quentin Tarantino, ont été interdits aux mineurs de 16 ans par la commission de classification des œuvres cinématographiques, celle-ci motivant sa décision dans le dernier cas, par "la succession ininterrompue de scènes violentes".

Les juges étant désormais disposés à évaluer la possible contradiction entre la décision du ministre, notamment dans la motivation de sa décision de classification et le niveau d'interdiction finalement attribué (en l'espèce, une interdiction aux moins de 12 ans) - même si dans le cas du film Les Huit salopards, la Commission se réfère à "certaines scènes" alors que dans Kill Bill vol. 1 elle mentionnait "une succession ininterrompue" pour l'interdire aux moins de 16 ans -, et sachant que l'association Promouvoir s'en prend tout autant à la violence qu'au sexe au cinéma (l'affaire Saw 3D : chapitre final nous l'ayant démontré), il y a lieu d'espérer que les fêtes de fin d'année détourneront l'attention, ou pour le moins adouciront les élans juridiques, de son célèbre avocat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Francky 12/01/2016 14:51

Je suis allé le voir hier ce film, j'ai 27 ans, et il y a beaucoup de scènes que je ne montrerais pas à un gamin de 12 ans.... J'ai moi-même ressenti un certain malaise devant certaines scènes, pourtant habitué à Tarantino et au cinéma sous toutes ses formes.

C'est un risque comme vous dites, et je m'attends à des retours de parents en colère.... ou alors je continuerai d'estimer que nous vivons dans une société malade.... au choix......

Archives

Articles récents