Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Salafistes risque de ne pas être exploité en salles et ne sera pas diffusé à la télévision par France 3

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 26 Janvier 2016, 17:28pm

Catégories : #salafistes, #censure, #cinéma, #interdiction, #18 ans, #documentaire, #france 3

Les réalisateurs Lemine Ould Salem et François Margolin.
Les réalisateurs Lemine Ould Salem et François Margolin.

Sur telerama.fr, Olivier Milot nous apprend aujourd'hui que France 3 a décidé de ne pas diffuser le documentaire Salafistes dans le contexte actuel et ce, même si le film ne fait pas l’objet d’une interdiction au moins de 18 ans : « Notre ligne éditoriale est claire, les images produites par Daesh sont de la propagande et nous ne les montrons pas à l’antenne. A partir du moment où nous avons cette position, il ne serait pas cohérent de diffuser ce film en l’état alors qu’il contient des extraits de vidéo de propagande de Daech et des discours très structurés de responsables salafistes intégristes. Nous ne mettons pas en cause les intentions des réalisateurs et nous savons bien qu’ils ne sont pas dans la complaisance, mais nous pensons ce sujet doit être traité différemment. Ici, il n’y a pas de recul, d’explication, de décryptage. Le problème n’est pas le sujet mais son traitement ». Selon certaines informations obtenues par Télérama, « France 3 Cinéma aurait demandé des modifications qui n’ont pas été faites. Il n’y a pas eu de vrai dialogue ». Ce que dément François Margolin, l'un des deux réalisateurs : « Le film a été validé en temps et en heure sans demande de coupe ».

Des déclarations contradictoires et confuses qui semblent annoncer au mieux une sortie décalée, au pire la déprogramation définitive du documentaire au cinéma même si ce soir à 18 heures, Salafistes passe de nouveau devant l'asemblée plénière de la Commission de classification, laquelle rendra un avis motivé à Fleur Pelerin, actuellement en Inde, pour décision.

Pour le moment, le documentaire Salafistes risque donc de n'être programmé ni au cinéma, ni même à la télévision, et ainsi... de disparaître.

Commenter cet article

Archives

Articles récents