Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Bientôt le Festival des Films Interdits Par Promouvoir (FFIPP) ?

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 7 Février 2016, 10:52am

Catégories : #despontin, #promouvoir, #festival, #censure, #cinéma

Dans un message plein d'humour posté sur son profil Facebook après l'annonce du dernier recours de l'association Promouvoir contre le visa d'exploitation attribué au film Les Huit Salopards dont nous vous parlions hier sur ce blog, Cyril Despontin, le délégué général du Paris International Fantastic Film Festival (PIFFF), propose d'attendre encore 5 ou 6 films pour ensuite lancer le Festival des Films Interdits Par Promouvoir (FFIPP). Une idée intéressante qu'il faudrait élargir aux films dont le visa n'a pas été annulé malgré les actions en justice de l'association Promouvoir depuis sa création en 1996.

Le Festival pourrait alors proposer la projection de :

  • Baise-moi (2000, Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi) ;

  • Fantasmes (2000, Jang Sun-woo) ;

  • Le Pornographe (2001, Bertrand Bonello) ;

  • Ken Park (2002, Larry Clark) ;

  • Antichrist (2009, Lars von Trier) ;

  • Saw 3D : chapitre final (2010, Kevin Greutert) ;

  • La Vie d'Adèle : chapitres 1 et 2 (2013, Abdelatif Kechiche) ;

  • Nymphomaniac volumes 1 et 2 (2014, Lars von Trier) ;

  • Love (Gaspar Noé, 2015) ;

  • Cinquante nuances de Grey (2015, Sam Taylor-Johnson) ;

  • Bang Gang (2015, Eva Husson) ;

  • Les Huit salopards (2015, Quentin Tarantino).

Au cours de ce festival, pourraient également être programmés « les films oubliés » par l'association tels Clip (2012, Maja Milos) ou The Smell of Us (2014, Larry Clark) seulement interdits aux mineurs de 16 ans. Star Wars : le réveil de la Force (2015, J.J. Abrams) serait projeté en ouverture du Festival, la France étant l'un des seuls pays au monde à l'avoir autorisé pour tous les publics.

Enfin, le Festival serait aussi l'occasion de projeter sur grand écran, des films qui ne sont pas sortis en salles en France, et qui ont fait l'objet d'une interdiction totale à l'étranger tels A Serbian Film (2010, Srđan Spasojević), The Human Centipede 2 : Full Sequence (2011, Tom Six), ou encore The Bunny Game (2012, Adam Rehmeier). Une diffusion tout à fait légale, les festivals étant exemptés de l'obligation de visa d'exploitation pour les films n'ayant pas de visa (sauf si les organisateurs mettent en place une billetterie CNC). Dans ce cas, une simple déclaration par bordereau, pour chaque film projeté sans visa d'exploitation, est suffisante, le CNC transférant la responsabilité de la détermination de l'âge des spectateurs aux organisateurs, auxquels nous recommanderions d'envisager la restriction d'accès aux moins de 18 ans.

Bientôt le Festival des Films Interdits Par Promouvoir (FFIPP) ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents