Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Munich : Une histoire palestinienne, un extrait pas tout à fait censuré au Festival de Cannes

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 17 Mai 2016, 20:03pm

Catégories : #munich: a palestinian story, #cinéma, #crif, #juif, #palestinien, #censure, #cannes

Munich : Une histoire palestinienne, un extrait pas tout à fait censuré au Festival de Cannes

Présenté comme un journaliste américano-palestinien par info-palestine.net, Ali Abunimah a publié un article intitulé "Intense lobbying pro-israélien pour censurer un film palestinien au Festival de Cannes" mis en ligne le 14 mai dernier sur le site. Ce dernier explique que "les groupes de pression pro-israéliens en France" ont exercé "une intense pression pour faire interdire la projection" du documentaire palestinien Munich: A Palestinian Story (2016, de Nasri Hajjaj) dont un court extrait devait être présenté dans le cadre du Marché du film au Festival international du film de Cannes 2016.

Dans son article, Ali Abunimah affirme que le 3 mai 2016, Roger Cukierman, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), aurait écrit au responsable du Festival de Cannes pour lui exprimer son "inquiétude" et son "malaise profond" concernant la projection considérant que "le film se livre à « un révisionnisme historique » à propos du raid de 1972 sur les Jeux Olympiques de Munich par le groupe palestinien Septembre noir, au cours duquel 11 athlètes israéliens, un officier de police allemand et cinq preneurs d’otages" ont été tués.

Reprenant ensuite un article du site lemondejuif.info annonçant l'annulation de la projection du film prévue le 16 mai, décidée par la municipalité avec le soutien du ministre de l'Intérieur, Ali Abunimah dément catégoriquement l'information, expliquant que s'il a bien été saisi de la problématique par le CRIF, le cabinet du maire de Cannes aurait fait savoir qu'il n'avait pas le pouvoir d'en interdire la projection.

Finalement, seul le site femmesdumaroc.com nous apprend ce soir que l'extrait du documentaire controversé a bien été diffusé, comme prévu, mais devant "un public restreint".

Cette contestation de la programmation est le deuxième scandale de l’édition 2016 du Festival international du film de Cannes. Le 16 mai également, Peshmerga, le film de Bernard-Henri Levy a été ajouté à la programmation du festival à la dernière minute, ce qui a entraîné une avalanche de critique des internautes.

Commenter cet article

Archives

Articles récents