Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Les fictions cinématographiques et télévisuelles peuvent contrevenir à la loi, dans certains cas...

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 2 Juin 2016, 20:40pm

Catégories : #csa, #scènes de ménages, #alcool, #liberté de création

Les fictions cinématographiques et télévisuelles peuvent contrevenir à la loi, dans certains cas...

Le conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a été saisi par l’association CAMERUP (Coordination des Associations et Mouvements d’Entraide Reconnus d’Utilité Publique) au sujet d’un épisode de la série Scènes de ménages, diffusé le 25 janvier 2016 sur M6, dans lequel un couple encourage une personne alcoolique à consommer de l’alcool.

Dans une décision rendue en assemblée plénière le 20 avril 2016, publiée le 1er juin dernier, le CSA explique que si "en vertu de l’article L. 3323-2 du code de la santé publique est interdite, à la télévision, toute propagande ou publicité directe ou indirecte en faveur de boissons alcooliques", selon les termes de la délibération du 17 juin 2008, "l’évocation de boissons alcooliques n’est pas pour autant interdite au sein des émissions télévisées, dès lors qu’elle ne revêt aucun caractère complaisant. S’agissant du genre particulier de la fiction audiovisuelle et cinématographique, le CSA fait prévaloir la liberté de création mais la présence de boissons alcooliques au sein d’une fiction peut toutefois nécessiter, selon le contexte narratif, l’apposition d’une signalétique jeunesse".

Une position habituelle, déjà rappelée plusieurs fois par le CSA, notamment à propos du tabac le 1er juillet 2015 comme nous le rapportions sur ce blog. La liberté de création, ici réaffirmée très clairement, permet heureusement aux auteurs de fiction de travailler librement, pour nous proposer des intrigues parsemées d'alcool et de tabac (sans que ne leur soit opposé le code de la Santé publique), de meurtres (sans risquer d'être accusés d'incitation à la commission d'un crime), d'accidents (sans risquer d'être attaqués par des constructeurs automobiles ou des associations de sécurité routière), sous réserve de protéger les spectateurs, via un avertissement ou par un niveau de restriction pour protéger les plus jeunes, le cas échéant.

En l'espèce, si le CSA a constaté "la récurrence du thème de l’alcool dans la série, après un examen plus particulier de la séquence du 25 janvier 2016, il n’a pas relevé de manquement à la réglementation. Compte tenu de son caractère fictionnel humoristique, cette séquence ne pouvait en effet être regardée comme une propagande en faveur de l’alcool".

Ouf !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents