Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Salafistes, de nouveau interdit aux -18 ans !

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 6 Octobre 2016, 12:42pm

Catégories : #salafistes, #azoulay, #18 ans, #interdiction, #cinéma, #censure

Salafistes, de nouveau interdit aux -18 ans !

Après avoir été interdit aux spectateurs de 18 ans par la ministre de la Culture le 27 janvier 2016, puis autorisé tous publics quelques jours après le jugement du 12 juillet 2016, ensuite interdit temporairement aux moins de 16 ans par Audrey Azoulay le 29 juillet 2016, Salafistes est de nouveau interdit aux mineurs le 30 septembre 2016.

Dans un arrêt publié le 30 septembre dernier, la cour administrative d’appel de Paris, statuant sur la requête du ministre de la Culture visant à suspendre l’exécution du jugement du tribunal administratif de Paris du 12 juillet 2016 ayant annulé le visa d’exploitation du documentaire Salafistes (2015, Lemine Ould Salem et François Margolin) en tant qu'il interdisait sa représentation à tous les mineurs, a décidé de faire droit à cette demande, estimant que la présence de « scènes de très grande violence » paraît être, en l'état de l'instruction, un « moyen sérieux et de nature à justifier, outre l'annulation du jugement attaqué, le rejet des conclusions à fin d'annulation accueillies par ce jugement ».

Le sursis à exécution décidé par les juges du fond a pour conséquence de maintenir le niveau initial d'interdiction du visa d'exploitation interdisant le film aux moins de 18 ans. On attend désormais que la cour administrative d'appel de Paris se prononce sur le fond de l'affaire. Une décision qui s'annonce sans surprise, qui devrait confirmer l'interdiction à tous les mineurs voulue par Audrey Azoulay.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ericbis 09/10/2016 15:55

ce qui fait que pendant une courte période, le film a pu être vu (pour rappel, quelques "misérables" séances dans une ou deux salles parisiennes, c'est-à-dire une fenêtre quasiment inexistante offerte à ce film) par des mineurs, tout au plus âgés de 16 à 18 ans. Elément supplémentaire à charge sur l'inutilité de ce système de restriction, qui vise surtout à censurer certains films, puisque privés de visas et pour lesquels les distributeurs ou les exploitants ne veulent plus prendre le risque de les projeter. Même si aujourd'hui "Salafistes" retrouvait un visa tout public, son exploitation serait de toute façon compromise.

Lucien 06/10/2016 19:29

Ce n'est pas demain que ce film aura son visa définitif. Je pensais que le sursis à exécution avait pour conséquence que ce soit le visa délivré par le juge des référés qui soit maintenu mais de toute façon il faudra attendre la décision de la cour d'appel de Paris qui ne devrait pas nécessairement confirmer l'interdiction aux mineurs puis celle du Conseil d'état après un vraisemblable pourvoi en cassation.

Archives

Articles récents