Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Un juge américain refuse que tous les films comportant des scènes de tabagisme soient interdits aux mineurs

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 12 Novembre 2016, 09:56am

Catégories : #censure, #cinéma, #tabac

Eriq Gardner nous apprend sur le site hollywoodreporter.com, que le 10 novembre 2016 la Cour de justice du Nord de la Californie a rejeté la requête formée par Timothy Forsyth contre la Motion Picture Association of America (MPAA) et la National Association of Theatre Owners (NATO) qu'il accuse d'encourager et de faire la promotion du tabac dans les films seulement déconseillés aux mineurs de 13 ans (PG-13) dans le meilleur des cas. S'appuyant notamment sur des études scientifiques pour démontrer l'influence du cinéma sur le comportement tabagique des jeunes spectateurs, et expliquer que les studios adoptent en réalité une posture commerciale complaisante à l'endroit de l'industrie du tabac, le requérant demandait à ce que tous les films comportant des scènes ou des plans de tabagisme soient systématiquement classés R, c'est-à-dire interdits aux moins de 17 ans (non accompagnés d'un adulte) et, accessoirement... 20 millions de dollars de dommages-intérêts pour incitation à la consommation de tabac !

Après avoir examiné les arguments de Timothy Forsyth, le juge Richard Seeborg a finalement rejeté sa demande estimant que la classification des films par la MPAA ne constitue qu'un simple avis donné aux spectateurs, dont les parents de jeunes enfants, et qu'à ce titre il n'était pas fondé à affirmer qu'un classement PG-13 est constitutif d'une négligence, d'une fausse déclaration ou d'une intention malveillante légalement répréhensible. Par ailleurs, le juge indique en passant que les œuvres cinématographiques ne sont pas de simples produits commerciaux mais des œuvres de l'esprit bénéficiant de la protection constitutionnelle offerte par le Premier amendement depuis la décision de la Cour Suprême des États-Unis Joseph Burstyn v. Wilson du 26 mai 1952.

Rappelons qu'aux États-Unis, le guide du Bureau de classification (CARA) mis en ligne en octobre 2010 par la MPAA précise que « pour répondre aux préoccupations croissantes des parents, la représentation du tabagisme au cinéma a été prise en compte dans la classification des films en 2007. Si la consommation de tabac chez les jeunes a toujours été sanctionnée par le Bureau de classification, celle pratiquée entre adultes peut désormais entraîner un niveau de classification restrictif en fonction des réponses apportées à trois questions : les fumeurs sont-ils représentés en permanence ? Le tabagisme est-il encensé ? Sa représentation est-elle justifiée par le contexte ou des raisons de santé publique ? Si le tabac n'entraîne pas une classification spécifique, sa mise en perspective participe à l'évaluation générale d'un film. » Ainsi, on se souvient que The Monuments Men (George Clooney, 2014) a été classé PG-13 en raison de la place que tient la cigarette tout au long du film (historical smoking). Même niveau de classification pour le film d'animation Le Vent se lève (Hayao Miyazaki, 2013).

Pour le moment, la cotation PG-13 reste donc le niveau de restriction le plus élevé outre-Atlantique pour les films cinématographiques comportant des scènes de tabagisme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents