Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Hervé Bérard dénonce la réforme de la classification des films annoncée ce mois-ci

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 17 Janvier 2017, 23:38pm

Catégories : #censure, #cinéma, #classification, #réforme, #interdiction, #bérard

Réalisateur et ancien membre de la commission de classification des oeuvres cinématographiques, Hervé Bérard dénonce violemment, dans une tribune mise en ligne par liberation.fr, l'inaction du gouvernement et le non-sens de la réforme de la classification des films interdits aux moins de 16 et 18 ans annoncée pour le mois de janvier 2017.

En voici les principaux extraits :

"Depuis une quinzaine d’années, le croisé de la pureté cinématographique André Bonnet, fondateur de l’association catholique extrémiste Promouvoir, dicte la façon dont on doit classifier les films en France. Le succès de ses recours judiciaires entraîne une autocensure d’un cinéma déjà normé et consensuel et le rejet par les multiplexes et la télévision des films interdits aux mineurs, jugés trop sulfureux pour d’honnêtes spectateurs. [...] Du côté des pouvoirs publics, avec la Commission de classification des films, police du cinéma, on n’est jamais à l’abri d’actes phobiques et paternalistes qui se traduisent par des interdictions aux mineurs. [...] Aperçu sous Pétain et institué en lieu et place du «moins de 16 ans» par Michel Debré en 1961 pour contrer la «surenchère d’érotisme» des films avec Brigitte Bardot et «sauvegarder la morale de la jeunesse en péril», le «moins de 18 ans» sera supprimé en 1990 par Jack Lang. C’est une arme fatale des groupes de pression pudibonds qui provoque le retour du «moins de 18 ans» en 2001 : l’article 227-24 du code pénal, une loi de droite adoptée sous la gauche en juillet 1992, initiée par les anti-pacs de Famille de France. Une bombe liberticide incontrôlable qui permet de porter plainte contre la plus anodine image érotique ou violente. La gauche, comme le candidat François Hollande en 2012, avait promis-juré d’amender l’article 227-24 pour ne plus l’appliquer à la création artistique. Promesse jamais tenue.

A quoi sert le «moins de 18 ans» au XXIe siècle ? [...] en France, on est passé d’une censure où l’on interdisait les films, coupait dans les œuvres, à une censure plus discrète, où l’on pratique la mort commerciale des films à coups d’interdictions aux moins de 18 ans. En effet, les circuits et les multiplexes jouent les pères la pudeur depuis longtemps, refusent tout film classé moins de 18 ans dans leurs établissements, comme d’ailleurs assez souvent les films moins de 16 ans. Bannis sur toutes les chaînes publiques et privées de la TNT, les films de moins de 18 ans sont tolérés uniquement par le très hypocrite CSA dans les cases horaires pornos avec double cryptage de quelques chaînes payantes. [...] Pour mettre un frein au pouvoir de nuisance des recours juridiques, le ministère de la Culture s’est engagé à changer les règles de la censure des films pour les mineurs de 16 à 18 ans. On espère que la réforme annoncée ce mois-ci soit à la hauteur des attentes. Pas du tout sûr ! [...] Avec le nouveau décret, [...] les classificateurs seront tenus de juger, comme vient de le faire le Conseil d’Etat avec Antichrist, en ignorant la volonté artistique de l’auteur pour ne retenir d’un film que les scènes de sexe ou de violence, et les juger d’une façon crue et détachée. [...] La censure a encore de beaux jours devant elle !"

L'article complet : ICI.

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents