Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


La série 13 Reasons Why conduit la Nouvelle Zélande à créer une interdiction aux moins de 18 ans non accompagnés d'un adulte

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 29 Avril 2017, 10:05am

Catégories : #censure, #cinéma, #interdiction, #télévision, #13 reasons why, #suicide, #nouvelle zélande

Le 28 avril 2017, Conor Heneghan nous apprend sur le site joe.ie, que le New Zealand Office of Film & Literature Classification (NZOFLC) a décidé de créer une nouvelle restriction après la controverse générée par la série Netflix 13 Reasons Why basée sur le livre éponyme de Jay Asher publié en 2007, qui aborde notamment la question délicate du suicide chez les adolescents. L'histoire propose de commenter sur 13 épisodes, une note de suicide laissée par Hannah Baker dont la mort a déjà eu lieu au début de la série.

La Nouvelle Zélande, qui a l'un des taux de suicide chez les jeunes les plus élevés de l'OCDE, a décidé de créer une interdiction aux moins de 18 ans non accompagnés d'un adulte (RP18) pour la série. Une restriction désormais affichée avant et après chaque épisode, bien que difficile à rendre effective pour une série diffusée à la télévision. Le NZOFLC explique très longuement sur son site vouloir éviter une épidémie de comportements suicidaires [extraits traduits par l'auteur de ce blog] :

« Le suicide de Hannah a déjà eu lieu lorsque la série commence. Treize enregistrements laissés par Hannah sont diffusés comme des lettres adressées à treize destinataires - les camarades de classe de Hannah. Un fait qui suggère que tous ont une part de culpabilité dans sa mort.

Les thèmes abordés par la série ont fait l'objet d'un examen minutieux. Au cours des dernières semaines, nous avons consulté plusieurs spécialistes dont le Sexual Abuse Prevention Network, la Mental Health Foundation New Zealand, et les jeunes spectateurs eux-mêmes.

Si 13 Reasons Why aborde de nombreuses questions pertinentes pour la jeunesse, y compris celles du suicide, de la violence sexuelle, de l'intimidation et de la honte, la série ne clarifie pas suffisamment certains concepts. De ce fait, les associations considèrent que si la série permet manifestement de sensibiliser les jeunes sur toutes ces questions, elle impose aussi un dialogue avec des adultes, car 13 Reasons Why soulève beaucoup de problèmes mais ne fournit pas vraiment de solutions. Les jeunes ont donc besoin d'aide et de soutien, surtout les plus faibles.

Le suicide de Hannah est présenté comme inéluctable. Sa mort est représentée comme un résultat logique. Or, le suicide est évitable. De plus, il est extrêmement regrettable que la série présente le viol comme une raison ''suffisante'' au suicide. Cela envoie un très mauvais message aux victimes de violences sexuelles. De plus, la scène décrivant le suicide de Hannah est très graphique et explicite sur la méthode de suicide qu'elle utilise, au point même qu'elle pourrait être imitée.

Dans ces conditions, bien que Netflix ait placé des avertissements de contenu avant certains des épisodes, il a été décidé qu'un avertissement beaucoup plus clair devait être affiché avant et après la diffusion de chaque épisode, incluant des informations d'aide et d'assistance. Le NZOFLC a également décidé d'interdire 13 Reasons Why aux mineurs non accompagnés d'un adulte, l'interdiction aux moins de 16 ans étant insuffisante, les 16 et 17 ans présentant un risque statistiquement plus élevé de se suicider. »

Dans le même temps, Lauren Provost nous expliquait le 5 avril dernier sur huffingtonpost.fr que, « depuis l'arrivée de la série sur Netflix, la parole se libère. Sur les réseaux sociaux, les discussions fusent sur l'intrigue, les personnages et les moments forts des treize épisodes diffusés depuis le 31 mars. Mais au milieu des réactions enthousiastes sur cette nouvelle série, on trouve aussi des témoignages de jeunes gens. Ceux qui ont vécu des situations similaires à celles subies par le personnage d'Hannah dans la série. »

Incitation au suicide ou prise de conscience permettant de libérer la parole ?

Commenter cet article

Archives

Articles récents