Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 11 Avril 2017, 07:20am

Catégories : #bbfc, #censure, #cinéma, #rejected, #interdiction

Créé en 1912 pour garantir l'uniformité de classification des films dans tout le Royaume-Uni, le British Board of Film Classification (BBFC) est une institution privée et indépendante, dont le budget est constitué des recettes issues des frais de classification obligatoire. A la différence de la commission de classification des oeuvres cinématographiques, laquelle en France doit communiquer un avis au ministre de la Culture qui seul délivre le visa d'exploitation des films en salles, le BBFC est compétent, non seulement pour délivrer l'autorisation de projection des films exploités au cinéma, mais aussi pour permettre leur sortie sur le marché de la vidéo (DVD ou Blu-Ray), distribués par téléchargement légal, ou proposés en streaming sur Internet (services de médias audiovisuels à la demande). Le classement des jeux vidéos est également de la compétence du BBFC.

La classification britannique comprend aujourd'hui six catégories fondées sur des critères d'exclusion. Dans certains circonstances particulières, le BBFC peut même refuser de classer un film (R pour Rejected). Ainsi, en octobre 2011, estimant que l'histoire décrivant les violences sexuelles subies par une jeune prostituée kidnappée et humiliée dans un semi-remorque sur une route des États-Unis enfreignait la loi, le BBFC a refusé de classer The Bunny Game (2010, Adam Rehmeier) estimant que « l’esthétique du film pourrait encourager certains spectateurs à partager le plaisir que prend l’homme dans l’humiliation de la femme ». Le plus souvent, le BBFC accepte de reconsidérer sa décision si des coupures et un nouveau montage lui sont proposés.

Le dernier refus du BBFC est intervenu à l'encontre de Hate Crime (2013, James Cullen Bressack) en mars 2015. Édité par The Horror Show, ce found footage montre un enregistrement vidéo sur lequel sont décrits des événements se déroulant dans une famille de confession juive dont la maison est envahie par des néo-nazis. La famille est terrorisée, la mère et la fille sont violées, le fils est marqué d'une croix gammée et ses yeux arrachés après qu'il ait été forcé à avoir des relations sexuelles avec sa mère. Bien que le film se termine avec des sous-titres mentionnant que certains assaillants ont été traduits en justice et que le crime de haine reste une question d'actualité aux États-Unis, le BBFC a estimé que le film ne pouvait pas être exploité au Royaume-Uni.

Une infographie mise en ligne en octobre 2016, propose une liste des dix films les plus controversés interdits d'exploitation en Grande-Bretagne par le BBFC :

Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni
Dix films controversés interdits d'exploitation totale au Royaume-Uni

Commenter cet article

Archives

Articles récents