Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CENSURE & CINEMA

CENSURE & CINEMA

Collection Darkness, censure et cinéma


Netflix adapte-t-il son contenu à la carte en fonction des pays de diffusion ?

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 2 Novembre 2019, 10:07am

Catégories : #censure, #interdiction, #Netflix, #Turquie, #Inde, #BBFC, #Royaume-Uni, #Arabie Saoudite

 

Au mois de septembre 2019, Netflix diffuse une bande-annonce pour promouvoir la mise en ligne du film El Camino (Vince Gilligan, 2019) disponible à compter du mois d’octobre. On peut notamment y voir un personnage, assis dans une voiture, qui allume une cigarette puis passe sa main par la fenêtre de la portière. Dès le lendemain, Netflix propose une version censurée pour ses 1,5 millions d’abonnés turcs. Le personnage allume un briquet et passe la main par la fenêtre. La cigarette a disparu.

 

Au mois de janvier 2019, Netflix Turquie avait déjà flouté un doigt d’honneur dans la série québécoise pour adolescents Sex Education (Laurie Nunn, 2019). Si ces modifications peuvent paraître mineures, elles dévoilent en réalité la stratégie du géant américain pour s’adapter voire même anticiper les règles de censure des pays dans lesquels la plateforme est accessible comme nous l’expliquions il y a quelques jours à propos de l’Inde, pays dans lequel Netflix s’est engagé à ne pas montrer un contenu qui outrage « délibérément et malicieusement » les religions. Le diffuseur a ainsi proposé une version modifiée du film Angry Indian Goddesses (Pan Nalin, 2016) pour ne pas heurter les sensibilités religieuses (le film avait déjà été fortement censuré au moment de sa sortie en salles). En Arabie Saoudite, Netflix a bloqué à la demande du gouvernement un épisode de l’émission télévisée Patriot Act with Hasan Minhaj (Hasan Minhaj et Prashanth Venkataramanujam, 2018) qui critiquait le prince héritier, Mohammed ben Salmane.

 

Si jusqu’au mois de septembre 2019 les services de diffusion en continu n’étaient pas soumis à la réglementation turque, ils sont désormais tenus de la respecter et de demander une licence d’exploitation au conseil supérieur de la radio et de la télévision (CSRT), l’équivalent du conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) en France. Et les règles sont strictes. Elles interdisent notamment les programmes « contraires aux valeurs nationales et morales de la société », « l’incitation à l'utilisation de substances addictives », « l’incitation à la commission d'un crime», « l’obscénité » ou encore l’emploi de « l’argot » et d’un « langage déplacé » ; sous peine de sanctions. En août 2019, un diffuseur a ainsi été condamné à une forte amende pour avoir diffusé un épisode de la série 9-1-1 (Ryan Murphy et Brad Falchuk, 2018) montrant un couple gay s’embrassant, un « modèle contraire à nos valeurs » susceptible de « nuire à la famille », selon les termes de la décision du CSRT.

 

De son côté, Netflix réfute toute idée de censure - « Notre objectif est de protéger les enfants du contenu qui pourrait ne pas convenir à leur âge, tout en permettant à nos membres de continuer à regarder les émissions et les films de leur choix. » - mais peine à convaincre.

 

Alors qu’en France la signalétique utilisée par Netflix ne correspond pas forcément aux règles de la classification des films et des programmes télévisés, le British Board of Film Classification (BBFC) a annoncé le 31 octobre 2019 le lancement de nouveaux pictogrammes de classification par âge qui, pour la première fois, sont conçus pour les plates-formes de diffusion numérique en continu, « une initiative qui donnera aux jeunes des indications plus précises sur le contenu cinématographique et télévisé des programmes proposés ». Validant le dispositif britannique, Netflix a commencé à le mettre en œuvre au début du mois de novembre, l'objectif étant que la totalité du contenu de la plate-forme propose l’une des différentes recommandations relatives à l’âge des téléspectateurs, édictées par le BBFC.

Netflix adapte-t-il son contenu à la carte en fonction des pays de diffusion ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents