Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Des films borderline, sans classification, présentés au prochain Sadique-Master festival

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 24 Février 2020, 19:39pm

Catégories : #Sadique-Master Festival, #gore, #censure, #interdiction, #France

Comme chaque année, Tinam Bordage et son équipe vous invite à participer au Sadique-master festival qui, cette année, se déroulera du 13 au 15 mars 2020 au Cinéma les 7 Parnassiens à Paris.

 

Depuis sa création, les organisateurs aiment présenter le festival comme « la première manifestation artistique à promouvoir intégralement le cinéma underground extrême, déviant, atypique, abrasif et bizarre en France », le programme proposé étant en effet généralement composé « de films indépendants sans aucune restriction, sans aucun tabou ». L’édition 2020 ne dérogera pas à la règle et va donc offrir des films sélectionnés dans le monde entier qui ne sont jamais sortis sur les écrans français. Vous pourrez voir, notamment, Ill: Final Contagium (Kai E. Bogatzki, Domiziano Cristopharo, 2019), Greywood's Plot (Josh Stifter, 2019), Slaughterhouse Slumber Party (Dustin Mills, 2019) ou encore Mutant Blast (Fernando Alle, 2018), le seul film dont la sortie a été assortie d’une interdiction aux mineurs en Australie, aux moins de 16 ans au Portugal et au Mexique.

 

Rappelons à cette occasion qu’en France, l’article R.211-45 du Code du cinéma et de l’image animée permet aux personnes qui prennent l'initiative et la responsabilité de la représentation publique d'une œuvre qui n'a pas été soumise à la procédure habituelle, d'obtenir un visa valant autorisation de représentation de l'œuvre sur le territoire de la commune concernée pour une période maximale d'une semaine et pour un nombre de séances n'excédant pas six. Dans la pratique, les festivals sont exemptés d'une telle procédure pour les films n'ayant pas de visa sauf si les organisateurs mettent en place une billetterie CNC. Le cas échéant, une simple déclaration par bordereau est suffisante pour chaque film projeté sans visa d'exploitation.

 

Dans tous les cas s’opère alors un transfert de responsabilité du CNC vers les organisateurs, notamment quant à la détermination de l'âge des spectateurs autorisés à assister aux projections. Souhaitant protéger les plus jeunes et ainsi éviter toute difficulté, les organisateurs du Sadique-Master ont choisi d’interdire l’accès au festival aux moins de 18 ans sans toutefois préciser si des sacs-à-vomi seront distribués aux heureux spectateurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents