Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CENSURE & CINEMA

CENSURE & CINEMA

Collection Darkness, censure et cinéma


Monster Hunter retiré d'urgence des salles chinoises pour une blague jugée raciste

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 6 Décembre 2020, 10:30am

Catégories : #censure, #interdiction, #Chine, #Monster Hunter

On apprend que Monster Hunter de Paul W.S. Anderson, qui doit sortir aux États-Unis le 25 décembre 2020 et dans les salles françaises au printemps prochain, vient d’être retiré de toute urgence des salles chinoises en raison d’une séquence de 10 secondes. La scène litigieuse contiendrait un échange entre deux personnages, un caucasien et un asiatique, faisant référence à une comptine qui insulte les asiatiques, difficile à traduire en français. Selon les internautes chinois, le dialogue serait le suivant :

« What? » dit le personnage caucasien. « Look at my knees! », réplique le personnage asiatique, lequel plaisante et ajoute : « What kind of knees are these?… Chi-nese! » Une blague jugée très douteuse qui fait directement référence à une vieille comptine raciste que l’on peut encore parfois entendre dans les cours d’école : « Chi-nese, Jap-a-nese, dir-ty knees, look at these! ». Un texte traduit maladroitement en Chine par un sous-titre reprenant un dicton populaire : « Les hommes ont de l'or sous les genoux et ne s'agenouillent que devant les cieux et leur mère. » Un passage très mal compris par des spectateurs choqués d’entendre les personnages du film rire d’un dicton chinois qui est en réalité une blague raciste...

Dans un communiqué adressé aux exploitants dans la foulée, la China Film Group Corporation – le distributeur chinois du film – a expliqué qu’une nouvelle version leur serait très prochainement proposée. Depuis, il semble que la diffusion annoncée d’une version expurgée (du plan contesté) a finalement été définitivement suspendue. Notons qu’avant son retrait prématuré, le film projeté en salles depuis le 4 décembre 2020, monopolisait près de 25 % de toutes les séances, selon le magazine Variety.

Adaptant à l’écran la franchise d’un jeu vidéo éponyme très populaire développé par le japonais Capcom et distribué en Chine par le chinois Tencent, lequel coproduit également le film, Monster Hunter raconte l’histoire d'un groupe de soldats transporté depuis la Terre vers un monde peuplé de monstres.

Le film a été interdit aux moins de 16 en Allemagne et aux Pays-Bas, et déconseillé aux moins de 13 ans à Singapour, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents