Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Cinemafantastique.net parle de "Darkness" #13

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 31 Décembre 2012, 16:12pm

Catégories : #cinema

DARKNESS n°13 - Décembre 2012

Par Damien Taymans, rédacteur en chef de Cinemafantastique.net.

Avec ce treizième numéro, Christophe Triollet et son Darkness boucle une thématique consacrée à la censure et étalée sur trois magazines. Après avoir abordé le problème de la censure de la violence voici deux ans et du sexe l’an passé, ce dernier numéro se penche sur les dérives politiques et religieuses de la censure. Convié dès l’éditorial à se demander si toute censure n’est pas inévitablement politique, le lecteur pourra se bâtir sa propre opinion sur la question grâce aux éminents articles d’un aréopage des plus érudit. Des actualités cinématographiques nées au début du XXème siècle à la Partie de campagne de Valery Giscard d’Estaing, en passant par les tabous de l’après-guerre d’Algérie, les auteurs tailladent dans l’entièreté de la toile et font ressortir les épisodes malheureux d’une guerre contre les voix dissonantes à coups de visas non-délivrés ou d’avertissements souvent contestables

 

En marge, le pouvoir de l’image fait trembler les iconoclastes de tout bord qui luttent pour que leurs propres fétiches ne soient pas malmenés par le septième Art. La Religieuse de Rivette, Je vous salue Marie de Godard et bien d’autres pellicules cornant à l’envi la cornette en feront les frais. Ponctuant une année 2012 entachée par les exactions des contestataires d’Innocence of Muslims, l’une des plus médiocres créations de l’année, Darkness treizième du nom dresse un portrait sans concessions de cet autre grand fléau qui continue encore aujourd’hui de frapper l’Art cinématographique

 

Riche de plus de 130 pages, cette nouvelle Evangile consacrée à la censure, disposant d’une mise en page plus aérée que le précédent volume, est d’ores et déjà un ouvrage incontournable que chaque cinéphile digne de ce nom se doit de posséder. Notons qu’outre la présence de nos collaborateurs Sébastien Lecocq (auteur d’une note de lecture sur La vie est un choix d’Yves Boisset) et Alan Deprez (une chronique de Mais ne nous délivrez pas du Mal) et l’excellence des articles aussi concis que précis de son rédacteur en chef, Christophe Triollet, ce Darkness compte des morceaux littéralement passionnants signés Albert Montagne.

Commenter cet article

Archives

Articles récents