Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

DARKNESS, CENSURE ET CINEMA

Le blog officiel de la nouvelle collection


Stanley Kubrick évoquant le risque de censure de certains de ses films

Publié par darkness-fanzine.over-blog.com sur 23 Août 2015, 11:38am

Catégories : #kubrick, #censure, #barry lyndon, #lolita, #full metal jacket

Stanley Kubrick évoquant le risque de censure de certains de ses films

Extraits de lettres de Stanley Kubrick évoquant le risque de censure pesant sur certains de ses films, publiés sur le site Ragemag en mars 2014 :

Lolita (1962)

A Peter Ustinov, le 20 mai 1960.

Peter,

Je crois que la première chose que nous devons affirmer au sujet de Lolita est que c’est une histoire d’amour. Une histoire de passion amoureuse, triste et tendre. L’amour d’Humbert est un amour passionnel. Il s’inscrit dans une tradition moyenâgeuse, une tradition de courtisan, un amour à la fois scandaleux, masochiste et torturé. C’est un amour très différent de notre idéal moderne, un amour dont les valeurs sont la maturité, le vivre-ensemble et la santé. La définition littérale du mot passion va rapidement prouver combien elle est loin de notre idéal moderne. L’amant passionné est malade d’amour. Sa passion remplit tout son être, excluant tout le reste. Il attend de sa maîtresse qu’elle le fasse souffrir, et se soumet volontairement à sa cruauté… La censure ne m’inquiète pas trop. Le film sera innocent, au moins d’un point de vue visuel.

Barry Lyndon (1975)

À Jack Dagal, le 5 février 1976.

Cher Jack,

À propos de ta question sur les supposés poils pubiens dans la scène où Marisa Berenson est installée dans la baignoire, laisse-moi t’assurer que ce n’en sont définitivement pas, mais bien au contraire un très petit bikini que l’actrice portrait. Nous sommes tout à fait au courant du fait qu’il est interdit dans un certain nombre de pays de montrer des poils pubiens. Je ne nous aurais jamais créé ce problème alors que montrer cela dans cette scène ne présente absolument aucun intérêt. J’espère que tu rapporteras cela aux autorités concernées ?. ?. ?

Full Metal Jacket (1987)

À Alain Finney, directeur national des ventes et du marketing, Village Roadshow Corporation, Melbourne, le 31 juillet 1987.

Cher Monsieur Finney,

Vous comprendrez mon mécontentement quant à la décision d’interdire mon film Full Metal Jacket aux jeunes gens de moins de 18 ans. Bien entendu, je ne pense pas que les Australiens soient très différents par nature, personnalité ou tempérament des autres jeunes d’autres coins du monde, et c’était l’un de mes plus grands désirs que ce film soit une expérience pouvant être partagée par l’audience la plus vaste possible. C’est une chose très importante pour moi car j’espère sincèrement que Full Metal Jacket sera perçu comme une contribution importante et pertinente sur la manière dont les gens perçoivent leur propre nature. Je ne souhaitais pas déchaîner la violence de manière gratuite, mais souligner à la fois la réalité de l’entraînement que subissent les recrues et la situation de guerre dans laquelle ils se retrouvent. Un moment crucial de ce processus est l’utilisation du langage pour déshumaniser les jeunes hommes. Cela devait donc être présenté de la manière la plus authentique, sinon cela aurait compromis le réalisme de l’histoire. Je ne m’excuserai pas d’avoir choisi cette approche. Full Metal Jacket n’offre pas de réponses simples quant à la politique ou la morale. Il n’est pas conçu pour être pro-guerre ou anti-guerre. Il s’attarde sur les choses telles qu’elles sont.

Commenter cet article

BF 24/08/2015 10:07

C'est un tout autre niveau et largement au-dessus que les arguments donnés par certains pour défendre un film qui a fait récemment polémique.

Archives

Articles récents